Construire un SD-1? C’est facile!

Couverture 279Dans Les Cahiers du RSA n°279 du 1ᵉʳ trimestre 2013, LuftNSU nous raconte en détails et en photos l’histoire de son n°37, alias 83AMO.

Aucune expérience de construction aéronautique (mais déjà de la mécanique), des choix réfléchis, une volonté affirmée… et pour résultat, une magnifique réussite!

De Blois 2009, l’achat des plans, l’inscription au forum, au premier vol en juillet 2012, une bien belle aventure que Richard partage avec nous dans cet intéressant article.

 

cliquez une première fois sur la photo, puis une deuxième fois pour agrandir (ce n'est pas un "double clic")

p12-13 p14-15 p16-17

J’ai mis les pages face à face pour que l’on puisse profiter des grandes photos; si la lisibilité n’est pas suffisante, vous pouvez consulter les mêmes pages en pdf. De toute façon rien ne vaut d’avoir en main la revue elle-même, imprimée sur un très beau papier glacé. Le prix au numéro est de 12 €.

Je recommande vivement aux constructeurs amateurs que nous sommes de s’abonner aux Cahiers (revue de la Fédération Française des Constructeurs et Collectionneurs d’Aéronefs dite « Fédération RSA »),  vous y trouverez toutes sortes de récits, de conseils, de techniques concernant la construction aéronautique. Tarif préférentiel pour les adhérents RSA, possibilité de télécharger un ancien numéro pour se rendre compte du contenu!

Un grand Merci à Richard et aux Cahiers. Bonne lecture à tous!

4 réflexions au sujet de « Construire un SD-1? C’est facile! »

  1. Bravo Richard pour ce beau témoignage! Je confirme, le sd1 est accessible. Il faut juste oser….aprés ce n’est que du bonheur. Et je vous dis ça alors que je n’ai même pas encore volé 😉

  2. Bravo à Richard qui me donne quelques regrets de n’avoir pas choisi de réaliser un kit. mais le manque de place, le manque de temps… En tous cas, c’est une belle démonstration de la pertinence de conception en différents niveaux de kits…

  3. Tout cousu, en kit ou sur plans qu’importe, c’est un bel avion qui tient ses promesses.
    20 en vol et ce n’est qu’un début.

Laisser un commentaire