F-JUSC en l’air!

MichelS a été livré de son 77BJV et nous fait l’amitié de commenter ses premiers contacts avec l’animal…

F-JUSC 2mod

F-JUSC (SD-1 n°61 train classique JCV 360) m’a été livré, comme prévu, il y a quelques jours par Igor en personne que je ne connaissais pas…. sous un déluge de grêle (ce qui n’était pas prévu et ne m’a pas permis de l’essayer tout de suite) et sous les regards curieux des copains. Igor a pris tout le temps nécessaire pour lemontage et les nombreuxes explications et recommandations.

 

Le mauvais temps étant bien installé, j’en ai profité pour décorer l’animal (F-JUSC pas Igor), installer mes petites affaires et autres GPS et outils, et prendre mes marques dans le cockpit.

F-JUSC 1

Aujourd’hui, nombreux baptêmes de l’air au club : beau succès auprès des dames qui passaient par là, mais malheureusement pas possible de les emmener ; erreur de casting, faudra trouver autre chose….

Voici ce que je peux dire de mes premiers essais (du F-JUSC, pas des dames qui passent par là) :

  • au roulage : pas de véritable difficulté, même avec un vent vif, contrairement à ce que je craignais du train classique,
  • qualités de vol très agréables, globalement, il a la pêche.
  • finesse et ailes relativement courtes bien ressenties en vol : ça glisse, ça file à 160/170km/h (vérifié au GPS) à régime économique et ça réagit sans délais, mais avec douceur et sans surprise, Les commandes sont précises, fermes et souples.
  • mes décollages ne sont pas encore parfaits et mes atterrisages sont encore trop longs, car pas encore habitué à cette finesse. Et, après posé, l’animal est toujours tenté d’aller brouter l’herbe fraiche des bords de pistes : je sais, il faut y aller franchement avec les palloniers et anticiper le contre-mouvement qui va suivre, mais il faut le temps de s’y faire.
  • au décollage et en montée, prendre le temps de lancer suffisamment la machine pour qu’elle prenne sa vitesse. erreur que j’éviterai de refaire : ne pas « l’arracher » trop tôt ; ça retarde la montée (et ça prive de réserve face aux rafales éventuelles comme vous le savez… mais un premier vol sur une machine inconnue, ça fait perdre un peu de ressources mentales…),
  • concernant les turbulences traversées ce jour en Seine et Marne ; 25°C et pas mal d’ascendences : pas d’illusion, c’est un ULM, donc ça bouge. Mais, je qualifierai de « normalement ». Logique vu la charge allaire.

Superbe machine. Je pense que je vais m’attacher (à la machine… pas aux dames qui passent par là…).

Merci MichelS pour cet intéressant compte-rendu, à bientôt pour de nouvelles aventures!

7 réflexions au sujet de « F-JUSC en l’air! »

  1. Déco sympa….texte tout autant……
    La patrouille des SD-1 prend de l’épaisseur 😉
    Et je vous souhaite autant de plaisir que j’en ai……

  2. Très intéressantes premières impressions, merci beaucoup.

    Quand vous aurez tout bien étalonné, je vous demanderais volontiers des indications sur vos rapports rpm/vitesse air. Croisière économique, croisière rapide, vitesse max.

    Je crois comprendre que votre hélice ajustable au sol « tire long ». Il y aurait peut-être un peu à gagner en vitesse de mise en action au sol.

    Mais bon, chaque chose en son temps, prenez le temps de la découverte…

  3. Belle machine et des commentaires intéressants sur les vols … le plaisir est au rendez-vous … tant mieux !

  4. après quelques heures de tours de piste, trois indications très positives et quelques remarques pratiques :

    – taux de montée : aujourd’hui 20°, pression 1020, meilleur taux de montée à 115 km/h à pleine puissance : 4,5 m/s indiqués

    – la bille reste facilement au centre quelles que soient les manoeuvres.

    – le cockpit est sypathiquement ergonomique (à part l’écrou inférieur de la poignée du parachute que l’on peut prendre dans le genou droit). On peut piloter relax.

    – au décollage en train classique : roulage très court avant rotation à 80 km/h (peut-être 4 ou 5 secondes) : A mon avis ça marche mieux en appliquant la méthode classique : manche arrière jusqu’à pleine puissance que l’on atteint progressivement, puis mise en ligne de vol (plutôt que chercher à mettre en ligne de vol immédiatement).

    – sur le train classique, ne pas remplir le réservoir complètement car sinon de l’essence coule par la mise à l’air libre dès qu’on manipule l’appareil.

  5. Ping : Jeux d’été | SDplanes.France

Laisser un commentaire