Performances

Les performances dépendent très largement de la motorisation utilisée et du poids.

On distingue les vitesses de décrochage (Vs0, Vs1) qui dépendent du poids, les vitesses structurelles (Va, Vne) qui sont imposées par la cellule, et donc indépendantes de la motorisation et les vitesse de croisière et vitesse maximum qui dépendront avant tout du GMP dont la puissance admise va de 24 cv à 50 cv. Voir pour cela les tableaux de motorisation.

 

Performances SD-1

Vitesse de décrochage lisse78 km/h
Vitesse de décrochage63 km/h
Vitesse de manœuvre156 km/h
Vitesse max en air agité158 km/h
Vitesse à ne pas dépasser210 km/h
Finesse13 à 100 km/h

22 réflexions au sujet de « Performances »

  1. hello tout le monde .
    je lis regulierement vos avancées sur vos constructions.
    je dois avouer que je ne comprends pas trop la raison pour laquelle on s’esclaffe sur les performances du sd1 comparativement a la luciole mc30, par exemple; .rien que la vmax du sd1 serait de 205 km/h avec le hirth de 50 cv et une conso de 9litres de l’heure alors que la v max de la luciole est de 200km/h avec seulement 25CV et la conso moitie moindre de 4,5 litres de l’heure.
    vraiment messieurs, je demande a etre eclairé.
    bonne continuation dans vos constructions
    fabrice

    • Bonjour Fabrice,
      merci de suivre les constructions de SD-1.
      Moi non plus, je ne comprends pas trop pourquoi « on » s’esclaffe… Qui est on? Et pourquoi s’esclaffe-t-il? Serait-ce un rire nerveux?
      Ici nous ne comparons jamais le SD-1 à la luciole mc30, pas plus que nous ne comparons les pommes et les poires…
      Ce sont deux avions différents: le SD-1 est démontable en 5 minutes, embarque un parachute, peut embarquer un pilote jusqu’à 105 kg, peut franchir 1300 km en consommant moins de 3,6 litres par heure, peut voler à 205 kmh (la VNE est à 210 km/h) et monter à 1500 ft/mn, peut être équipé au choix de moteurs 2T ou 4T; mais surtout, le SD-1 est facile à construire: le constructeur peut choisir de construire sur plans avec un choix de pièces métalliques, composites ou de sous-ensembles tout prêts, ou choisir un kit regroupant tout le nécessaire à la construction de la cellule, ou encore choisir un kit avancé, ou décider d’acquérir l’avion prêt à voler.
      Vous voyez que ces deux avions ne sont pas vraiment comparables. Le SD-1 est essentiellement adaptable aux envies, aux capacités de constructeur, à la corpulence, au désir de sécurité de chacun…
      En 2012 les premiers SD-1 construits en France prendront leur envol.
      Venez nous rencontrer au rassemblement RSA!

  2. bonjour bruno.
    tout d’abord, permettez moi de vous remercier de la rapidité de votre reponse face a mes interrogations grandissantes…
    je vous prie egalement de bien vouloir m’excuser de l’apreté du ton employé, souhaitant juste comprendre l’engouement que sucite l ulm SD1spacek comparativement a d’autres appareils de meme gabarits.
    des lors je mettais la luciole en exemple, ulm que je connais mieux pour lavoir attentivement etudié…
    la construction d’un avion demeure toujours plus difficile qu’on le pense. seule differe l’aptitude du constructeur a vouloir bien faire…
    en fait, je demeure tout aussi etonné de la facon dont communiquent les internautes sur les differents sites de la luciole comparativement a ceux du sd1. ces derniers semblent manifester davantage leurs enthousiasmes pour un appareil qui ma fois possede des performances de vol modestes u egard a son autononomie de 1200kms pour une vitesse sol de seulement 120km/h. autrement dit ,rien d extraordinaire ni de revolutionnaire! alors pourquoi choisir ce sd1 plutot qu’un autre ulm de construction en bois? quitte a ce donner du mal a aboutir dans une machine de fabrication personnelle , autant le faire pour quelque chose qui en vaut vraiment la peine; certe le sd 1 est un peu plus facile a construire et plus facile a s’approvisionner en matiere et donc certainement plus rapide a terminer ,mais ce leger avantage prevaut il en comparaison des performances doubles de la luciole? ah si, le sd1 possede un parachute ,seul grand interet (en depit de l’augmentation de poids et baisse dautonomie) qui pourrait VRAIMENT faire balancer le coeur d’un acquereur pour sa future construction…
    tres sincerement
    fabrice

    • Bonjour Fabrice,
      oui les constructeurs de SD-1 sont passionés par leur machine, la plupart ont largement étudié la Luciole avant de prendre une décision (certains ont encore la liasse de plans de Mr Colomban dans leur garage) et personne ne prétend que le SD-1 soit « meilleur » que la Luciole, mais ils ont choisi le SD-1 pour des raisons qui sont propres à chacun, et leur choix doit être respecté; tout comme je suis satisfait que vous préfériez la Luciole, et je ne ferai rien pour vous faire changer d’avis…
      Le SD-1 n’a pas vocation à être « le plus… » ni « extraordinaire »; il a vocation à permettre à tous ceux qui en ont envie l’accès facile au vol! Il doit être abordable financièrement, configurable, facile à construire, pratique à remiser, aisé à piloter… et beau!
      A chacun le choix de son jouet… et le SD-1 est sur la liste!

  3. La Luciole devrait être logiquement plus rapide avec la même puissance car plus légère et avec un plus grand allongement. Dire que ses performances sont le double du SD1 est cependant largement excessif.
    Sur le site InterAction il y a dans le FAQ une « remarque » intéressante sur la Luciole et ses qualités aérodynamiques.
    Le SD1 est plus tolérant sur la masse du pilote et la masse maximale au décollage. C’est une des raisons de mon choix.

  4. Bonjours Messieurs,
    Ne tourner pas autour du pot, les constructeurs amateurs aiment les kits du SD1
    Vous avez différentes finitions. Monsieur Colomban ne propose que le plan.
    Quand vous avez un certain age beaucoup préfère voler que de contruire pendant plusieurs années, et surtout plus abordable financièrement.

    • Bonjour Monsieur Forli,

      je crois que personne ne « tourne autour du pot ».

      Je suis ravi que les constructeurs amateurs aiment les kits du SD-1, ils sont faits pour cela!
      Chacun peut choisir son mode de construction en fonction de ses compétences, du temps libre dont il dispose… et de son porte monnaie.

      Je promeus le SD-1, mais je rappelle ici que je ne souhaite pas baser cette promotion sur la critique des autres: la Luciole est un produit de qualité, différent du SD-1, présenté différemment, et chacun reste libre de son choix.

      A quand le plaisir de vous compter parmi nos Constructeurs de SD-1?

  5. Bonjour,
    Il y a un autre aspect a prendre en considération qui parait bien subjectif est l’aspect de l’avion lui même !
    Julien

  6. Bonjour,
    Simplement qu’il est très facile de tomber « amoureux » du design du SD1 au look de racer des années 30.

    Pour ma part j’avais démarré la construction d’un Cricri que j’ai abandonné, mais l’envie de construire est trop forte et lorsque qu’on fait l’analyse de ce que l’on peut trouver sur le marché, il est clair que 2 appareils se distingues: La Luciole & le SD1.
    Pour ma part, et cela m’est propre, je vais choisir le SD1 et son look y est pour beaucoup dans mon choix.

    Julien

    • Je suis d’accord avec toi, j’adore le dessin du SD-1!
      Je suis ravi de ton choix et je me tiens à ta disposition pour t’aider dans ton démarrage.
      A bientôt.

  7. Bonjour,
    Cette machine semble et vendue prête à voler pour un prix presque raisonnable . Par contre que dire de la fiabilité des GP. Autant la machine est plaisante autant le retour sur les moteurs reste à démontrer.
    Peut on monter un 582 à la place ?

  8. Bonjour,
    Je voudrais savoir au nibeau du roulage pour les 3 type TD,TG,TGC…les roulettes sont contrôlable par les palonniers? Surtput pour le train classique (celui qui m’intéresse le plus)
    Merci à vous

    • Bonjour,

      la roulette arrière du train classique (TD) et la roue avant du train tricycle TGC sont conjuguées avec les palonniers.

      La roue avant du train tricycle TG est « folle » (sans liaison avec le palonnier). Dans ce cas, au sol l’avion se dirige avec les freins différentiels.

  9. Bonjour,
    Est-il possible de connaitre la distance de décollage et d’atterrissage sur une piste en herbe par exemple, avec les différentes motorisations ? Je sais bien que le SD-1 n’a pas vocation aux qualités S.T.O.L, mais je n’ai rien trouvé sur ce sujet.
    Une piste de 400m est-elle suffisante ?

    • Bonjour,

      Les distances annoncées au décollage pour le passage de l’obstacle de 15 m sont 300 m avec le B&S, 280 m avec le Hirth F33, 270 m avec le Kohler CH750, 240 m avec le Verner JCV 360, 150 m avec le Hirth F23.

      Les distances à l’atterrissage entre 240 m et 260 m.

  10. Cet ulm attire mon attention. N’ayant que 60 heures de vol sur Tétras, la prise en main de cette jolie machine n’est – t’ elle pas délicate dès lors qu’on ne peut la prendre en main en double- commande ? Concernant le moteur, les pièces de rechange sont t’ elles facile à obtenir (Kohler 750) ? Quelle est sa durée de vie ?
    L’entretien général de l’ulm est t-il compliqué ?
    Merci pour vos réponses.
    JPL

    • Bonjour,

      le premier pilote de SD-1 en France a pris en main sa machine en n’ayant que 40 heures de Savannah. Il a depuis silloné la France en tous sens et pose sur des altisurfaces…
      Par contre, problème du monoplace, il y a un moment où il faut se lancer!

      Les pièces Kohler ne sont pas difficiles à trouver: plusieurs revendeurs en France ou directement aux U.S. Le TBO est fixé à 1000 heures.

      L’entretien d’un petit avion bois est simple et peu couteux, par contre, comme pour tout ce qui touche à l’aviation, il faut du soin et de la méthode.

  11. Bonjour,
    Confirmez vous une masse max au décollage de 315kg en France (parachute inclu)?
    Dans une version TGC équippé F23 tripale, parachute, cabine et canopy XL, plein complet, quelle masse doit faire le pilote au maximum, svp?
    Quelle est le range dans cette même version?
    Cordialement,
    FB

    • Bonjour,
      le SD-1 est indiqué en France pour un MTOM (masse maximum au décollage) de 240 kg. Dans d’autres pays, 250 kg est accepté; jamais plus.
      Le SD-1 F23 tripale parachute cabine XL canopy XL pèsera 133,5 kg. Le pilote (d’environ 1,95m) ne pouvant embarquer partiellement, je proposerai plutôt de réduire un peu la quantité d’essence embarquée. Avec le plein, la distance couverte est de l’ordre de 600 à 650 km.
      Si le but à atteindre est la plus grande distance couverte, le SE33 serait indéniablement un meilleur choix: l’avion serait plus léger, consommerait beaucoup moins, ne nécessiterait pas de mélange et pourrait couvrir 900 km…

Laisser un commentaire