Un Blois très chaud

La température ne nous aura pas épargné le samedi, le thermomètre lui aussi s’est envolé!

img_0307

Olivier est venu en voisin (120 km en 40 minutes à 175 km/h à 5000 t/mn) avec son 86QR et a fait un vol de démonstration; malheureusement il a dû repartir dimanche matin. Nous avons apprécié la puissance du Hirth F23 dans le SD-1 et le son particulier de son échappement (moteur deux temps).

Le SD-2 est venu avec Igor Spacek de beaucoup plus loin: un voyage de 1200 km effectué seul à 220 km/h à 65% de la puissance (4800 t/mn à une PA de 25 inHg). 5h30 ont donc suffit à effectuer le trajet; à l’arrivée, clôture du plan de vol comme les grands…

 

Le SD-2 a effectué un vol de démonstration chaque jour et a emmené le soir les pilotes intéressés pour un vol découverte.

La démo en vol du SD-2: laissez la vidéo se charger, puis admirez le taux de montée (très rapide, au dessus de la casquette bleue) ainsi que la magnifique glissade avant l’atterrissage, et profitez des commentaires « comme si vous y étiez ».

Enfin il a fallu songer à rentrer, et c’est sous un ciel menaçant, et même une averse que le SD-2 a repris son envol le lundi matin. Heureusement le calme est revenu rapidement et le voyage de retour a pu se poursuivre sans encombre jusqu’à destination.

Merci à tous ceux qui ont aidé et à ceux qui nous ont rendu visite.

 

 

4 réflexions au sujet de « Un Blois très chaud »

  1. Deux très beaux appareils . Accueil au top avec en plus cette année une présentatrice de charme … Bruno , donnez nous vos impressions de passager SVP .

  2. Décoller de Blois dans le SD-2! Un vrai plaisir…

    Après le palier d’accélération, la montée est vigoureuse; virage à gauche et tour sur la campagne environnante (si plate). Peu de correction au pied nécessaire en virage, très bonne visibilité tout autour, les 220-230 km/h sont rapidement atteints.
    Les turbulences ne sont pas trop ressenties.
    Je suis un peu dépaysé par ces premières minutes de contact avec l’hélice à pas variable et la gestion de la pression d’admission; il parait que l’on apprend vite, et ça a l’air drôlement efficace!

    Il reste le confort des sièges, la largeur de la cabine, mais ça c’est perceptible même au sol…

    Au retour, un pendulaire atterrit devant nous; aussitôt un 360° en gardant l’altitude… piste dégagée, nous sommes trop haut; qu’importe: une magnifique glissade nous ramène dans le plan.
    L’impression de facilité est grande, les commandes sont douces mais fermes.
    Bref, ce vol de présentation avec Igor Spacek m’a enchanté (en auriez-vous douté?).

    Nous imaginons, pour l’an prochain et sur inscription, un « Tour de France » pour permettre à ceux qui le souhaitent de prendre contact avec le SD-2.

  3. Bonjour Bruno.

    Avez-vous des nouvelles concernant le kit SD2 (Tarifs, disponibilité, motorisations autre que Rotax ) ?

    Cordialement.

    Clyde.

    • Bonjour Clyde,

      pour le moment il n’est pas envisagé d’autres motorisations que le Rotax.

      Disponibilité: pas encore d’infos, tarifs: des bruits… Ce ne sont que des bruits, j’ai entendu parler d’environ 30 k€ HT pour un kit rapide + l’avant de la cloison pare-feu, mais sans moteur.
      Il faut encore attendre les définitions et tarifs précis.

      A noter que le kit 51% serait aussi présent.

      Cordialement.

Laisser un commentaire