W83AMO a volé avec LuftNSU…

Voilà, le SD1 N°037 a volé avec LuftNSU dedans !!!

Le mistral m’en avait empêché avant le salon RSA de Blois et…….. depuis, c’était une affaire de jours…

Avant d’aller plus loin , je voudrais préciser deux ou trois choses…
Construire un ULM est une aventure à plusieurs inconnues et multiples facteurs.
Je ne vous fais pas la liste mais…… envie, argent, place, temps,  » con-pétences  » …… je suis ballonné parfois !
Tout ça, pour vous dire ce que j’avais dit à Igor le premier jour (Blois 2009 !). Je ne suis pas vraiment le genre de pilote qui a déjà tout piloté, loin s’en faut.
Il m’avait dit que ce n’était pas une machine difficile……….

Aussi, pour les quelques assoiffés de chiffres et de données en tout genre, (ça m’intéresse également NDLT); ceux-ci comprendront qu’un premier vol, et même les quelques suivants, précisent des choix, autorisent la finalisation de la mise au point, donnent des indications, font plaisir…. mais ne permettent en aucun cas d’établir des datas à publier.

C’est avec prudence et envie que je me suis fait des séances de training, avec notamment, un peu de Jodel 112, des mises en ligne de vol et des sauts de puce……
Chaque machine étant assez différente: position des gaz, sens de l’hélice, place des freins, sensibilité etc etc, j’ai préféré m’entrainer beaucoup au roulage avec mon SD 1, plutôt que sur d’autres machines trop différentes. (même si ailes basses et tricycle). Au moins là , j’avais le bon environnement.

Enfin, cela fait une bonne année et demie que je tourne autour de mon QB N°037, et c’est aussi à prendre en compte par rapport à un avion pris en RTF! Question repère et sensations… (là, je suis plus dans l’abstrait peut être……….)

Allez fini le blabla, et place aux impressions qui seront, vous l’aurez compris, subjectives et celles d’un pilote ayant surtout des repères tirés d’un Savannah 100CV. Et même de couleur différente !!

Je me sens bien dedans : c’est confortable, même si l’espace pour la tête me surprend un peu (un pilote de planeur dirait le contraire !!!). Franck et moi avons eu plutôt chaud dedans, j’habite dans le Var et une deuxième ventilation sera sûrement à prévoir…….
Les vibrations semblent contenues pour mon moteur à forte cylindrée unitaire, et il n’y aurait que vers 1100 1200 t/min ou l’ensemble dodelinerait un peu !!

Pour le roulage, c’est trés vif (dixit Franck), mais je trouve ça déjà normal…… Je n’ai pas ressenti beaucoup d’effet d’hélice……. La mise en ligne de vol est assez facile à contrôler , la profondeur n’est pas soufflée (> empennage en T). Pas plus difficile que la mise sur le train principal du Savannah….
Le contrôle en lacet me convient….. , même si je manque de repères……..
En l’air…. ma premiere impression serait un mix: vif et réactif au moins comme le savannah sur le roulis et tangage, mais pas tant en Vz + ou – !!
Faut dire qu’un Savannah 100 CV est un ascenseur !
Le taux de montée était….. conforme (pas de chiffres, j’ai dit !!!)
Et, c’est comme je m’y attendais, ce sont les repères de descente qui m’ont demandé plus d’adaptation…… Encore des habitudes à prendre avec le temps.
Avec les volets (1er cran), on est vite à la Vfe : 115 Km/h.
C’est une machine fine et de petite puissance donc, la Vz impacte plus directement la Vi, (très diffèrent de mon ULM référent).
Les vents de travers, agités, je vous en parlerai ………..plus tard…..
Trés silencieux en vol, commandes douces mais très réactives, TdB bien lisible (même l’Iphone) , seules la radio et la jauge demandent un peu d’attention pour y voir clair suivant le soleil….
Les freins qui n’ont pas été montés comme ils le devraient (j’ai une cheville en vrac) et ils sont à la main droite. Cela me donne pleine satisfaction, mon instructeur avait fait la même remarque (disposition, contrôle et efficacité).

Enfin, même en volant à des heures matinales afin d’éviter les thermiques, je suis surpris du succès de mon petit avion, il y toujours des gens qui viennent le voir…. C’est un inconvénient qu’il faut prendre en compte……!!

Voilà, c’est cool, il me reste tant à apprendre !!

Mon objectif à court terme: voler une quinzaine d’heures. De telle façon qu’ensuite je puisse réaliser les éventuelles modifs et améliorations, contrôle général et la finition globale.

Ce sera le temps des données chiffrées, qui tiendront enfin un peu la route. Patience donc…

Allez les autres constructeurs, bossez un peu, j’aimerais bien voler à plusieurs…..

LuftNSU.

Attention: avis personnel SGDG et non contractuel etc etc…..

: Une vidéo pour les curieux

6 réflexions au sujet de « W83AMO a volé avec LuftNSU… »

  1. Salut les têtes brûlées !

    Félicitations Richard !
    Comme je vous envi et en même temps vous remercie de nous motiver ainsi…

    J’espère bien venir vous voir tous (constructeurs de sd1) un jour avec ma futur progéniture et voler ensemble
    …peut être même unaugurer un quelconque rassemblement ou club de Sd1, sait on jamais !?

    Je vous souhaite de beaux vols et merci encore pour vos impressions.

    @ bientôt

    Guillaume

  2. Bravo!!
    Le plaisir doit être immense, voler avec un avion construit de ses propres mains!

    Merci pour cette belle vidéo et merci de passer du temps à nous informer…

    A trés vite…..dans les airs!!!

    • Du plaisir ..sur que oui, mais pas tant , sur ces premiers vols…..il y a surtout de l’attention et de la découverte . Les vols suivant sont déjà plus sympa…
      Merci pour vos petits mots à tous ^^

  3. Félicitations Richard, j’imagine bien le stress au moment du départ et la grande joie à l’arrivée!
    Jean-Marc (Jmm).

Laisser un commentaire